La L’Haÿssienne, particulièrement impliquée pour le devoir de mémoire et la transmission du souvenir nous a quittés le 26 juillet dernier, à l’âge de 82 ans.

Femme de combats, jusque dans la maladie, Françoise Citerne avait fondé l’association des Amis de la Fondation pour la mémoire de la Déportation, dont elle était responsable départementale. Fille et petite-fille de déportés, en juin 2019, elle s’était confiée sur les histoires de son père et de son grand-père au travers d’un émouvant témoignage vidéo recueilli par la Ville et dispobnible ci-dessous. Après le décès de son époux Jean-Claude Citerne, ancien maire-adjoint délégué aux anciens combattants, elle avait repris le flambeau du souvenir mémoriel et intervenait notamment dans les classes pour sensibiliser les jeunes l’haÿssiens.

Passionnée de littérature et de musique, elle avait participé à de nombreux spectacle à L’Haÿ. « Françoise était une femme d’écoute, discrète et d’une grande sensibilité, à fleur de peau, qui se révélait dans sa façon de chanter, douce, émotive et empreinte de passion mélancolique », se souvient son amie Sophie Hasquenoph, conseillère municipale déléguée au patrimoine historique. « Elle chantait, toujours en souriant, comme pour nous dire que, quoi qu’il arrive, la vie valait d’être vécue. Sa voix, son sourire, aujourd’hui nous manquent ».

Retrouvez le témoignage exclusif de Françoise Citerne sur notre chaîne Youtube, en cliquant sur le lien suivant : Témoignage